Une rencontre de famille

Une rencontre de famille

Le samedi 25 janvier 2020 dans le cadre de l’Assemblée Générale du Prado de France, nous avons participé à la journée « En famille » pour répondre à l’invitation reçue.

Mais qui nous ? Eh bien Jean Delarue, Responsable de la Fraternité des Diacres et épouses, Jean-Claude Couraud membre du bureau et son épouse Annie. Il s’agissait pour nous de répondre à une invitation et de donner une visibilité à notre branche de la famille.
Pour rendre notre intervention plus dynamique, Jean avait préparé une présentation sous format Powerpoint. Nous avons mêlé nos voix pour en assurer le commentaire. Un travail d’équipe préparé à distance et finalisé la veille.
La présentation a repris les moments forts de l’histoire de la Fraternité : de la Béatification d’Antoine Chevrier à la première Assemblée Générale en novembre 2015. Nous avons insisté pour présenter les diacres et épouses associés.es dans la diversité de leurs missions, sans oublier un peu d’humour.

« Il existe une grande diversité des diacres, qui par leur vie familiale, leur vie professionnelle, leurs engagements, leur enracinement dans la vie de tous les jours , rejoignent des hommes et des femmes de toutes conditions et sont envoyés plus particulièrement aux marges , vers les plus petits, les plus pauvres … »


Au cours de cette journée, c’était un vrai bonheur de pouvoir partager les richesses et les fragilités de chaque composante de la famille. Mais surtout, nous nous sommes retrouvés sur le désir, la volonté de partager et de faire rayonner le charisme d’Antoine Chevrier pour donner envie à un plus grand nombre de suivre Jésus-Christ de plus près.

 


La soirée festive a fait honneur à Philippe. Merci à lui d’avoir accompagné notre Fraternité par sa présence à tous les temps forts : retraites, récos, formations mais aussi toutes les rencontres du Conseil. Nous avons apprécié la qualité de ses interventions, son intérêt profond pour le ministère diaconal , sa bonne humeur et son enthousiasme.

 

La célébration Eucharistique dans la chapelle de Limonest a donné une belle image de communion, de fraternité entre autre au moment du partage du geste de paix.

 

Le dimanche nous sommes restés pour écouter Etienne Grieu (jésuite) sur deux thèmes :
1) Quand l’Eglise reçoit l’ »option pour les pauvres » …
2) Comment le Prado peut aider l’Eglise aujourd’hui ?

En conclusion, il nous invite à poursuivre notre quête à suivre Jésus-Christ de plus près, à le faire connaitre aux plus pauvres et à aider l’Eglise toute entière à leur faire une vraie place.

« Il me semble que son attitude (Antoine Chevrier) est d’une grande aide pour aider l’Eglise à bouger : il ne se pose jamais en donneur de leçon, mais il ne renonce pas pour autant à suivre les appels qu’il a entendus et il cherche à les honorer vraiment. Mais cela n’est jamais vécu dans le style du rapport de force (où l’on chercherait à forcer l’interlocuteur à changer). Non, c’est comme un appel qui est adressé, qu’on fait entendre, et puis, c’est à Dieu de faire le travail, et l’on ne se met jamais à sa place. Et je crois que cette attitude humble, confiante, abandonnée, elle parle en réalité très fort (même s’il faut sans doute du temps pour la percevoir et la laisser nous parler). » Etienne Grieu

Espérons que nous pourrons vivre d’autres moments aussi riches « pour faire famille ».
Jean-Claude COURAUD

partager