TEMOIGNAGE DE LEONARD LAVENS LORS DE SON ENGAGEMENT

TEMOIGNAGE DE LEONARD LAVENS LORS DE SON ENGAGEMENT

Engagement de Léonards LAVENS en tant que « Diacre Associé lors de la célébration de clôture de la récollection de la fraternité des diacres du Prado à Limonest le 4 novembre 2018  

Quel regard je porte sur mon parcours humain / spirituel en lien avec le Prado ?

Alors que j’avais entre mes mains à l’âge de 15/16 ans un Livre du Père ANCEL édité en 1963 : « Cinq ans avec les Ouvriers » je découvrais son choix de partager la vie des Familles pauvres et des travailleurs en fondant une communauté à Gerland alors que l’Église s’en était éloignée !

Il faisait siennes les paroles du Père Chevrier qui parlait des pauvres habitant les quartiers populaires de Lyon : « J’irai au milieu d’eux et je vivrai de leur vie. »

Il y a près de 50 ans, je ne m’imaginais pas un seul instant combien l’Esprit-Saint était déjà à l’œuvre en faisant germer en moi la Spiritualité d’Antoine CHEVRIER !En rejoignant la JOC puis l’ACO,  j’ai pris conscience de notre responsabilité apostolique et missionnaire auprès des jeunes travailleurs en vivant cette double fidélité portée par ce mouvement : Jésus-Christ et la Classe Ouvrière

En 1973 je suis embauché comme manœuvre dans la Chimie. A mon tour, je partage les réalités ouvrières, la vie de nombreux travailleurs éprouvés, immigrés, pour certains « illettrés » subissant des conditions de travail dégradées – souvent inhumaines.

Des installations chimiques dataient encore du XIXème siècle, le début de l’ère industrielle ! Ce compagnonnage m’introduit dans toute l’épaisseur de leurs misères physiques, psychologiques et morales, me rend proche et solidaire des ces personnes le plus souvent méprisées que respectées !

Antoine CHEVRIER écrivait : « Pour suivre notre Seigneur et imiter son humilité, nous choisirons de préférence la compagnie des pauvres et des pécheurs par attrait et par amour. » (V.D.  p. 402). Au cœur de mon engagement syndical à la CFDT et dans les luttes pour la transformation des conditions de travail j’ai découvert beaucoup de richesses individuelles et collectives.

Suite à une dégradation de ma santé et de l’usure prématurée de mon organisme, je suis licencié au bout de 30 années de labeur ! « Voulez-vous être à Jésus-Christ ? Sentez-vous le désir d’être à Jésus-Christ ? A qui voulez-vous être si vous n’êtes pas à Jésus-Christ ? Écoutez l’appel de Jésus-Christ. Écoutez ses promesses. » (VD p. 119)

C’est dans ce contexte que j’ai été appelé puis ordonné Diacre Permanent en 1991 au Service de la Mission Ouvrière et des Personnes Malades /Handicapées. Puis d’autres missions ont vu le jour à la Pastorale des Migrants, la Formation Diocésaine des candidats au diaconat, aujourd’hui, comme Aumônier de l’ACO pour le Haut-Rhin.

J’ai toujours ressenti cet appel d’une présence au seuil, aux frontières de ce monde de l’incroyance, proche de celles et de ceux qui sont en marge de la société et de l’Église à la suite du Christ, habité par cet amour préférentiel pour les personnes blessées, exclues !

Par ailleurs dans ce sens et en Couple avec Anna, nous avons eu la Grâce d’être toujours soutenus dans notre recherche, nos engagements sociaux et ecclésiaux par des Prêtres du PRADO.

Que de Retraites annuelles vécues avec les Laïcs à LIMONEST … Les connaissances « précieuses », d’Yves MUSSET, ses enseignements et son travail considérable, ses « recherches » dans les Manuscrits concernant la Vie, les Écrits de Chevrier furent autant de Lumières pour nous aider à « Suivre Jésus- Christ de plus près.».

« Si nous sentons en nous ce souffle divin, si nous apercevons une petite lumière, si nous nous sentons attirés tant soit peu vers Jésus-Christ, ah ! Cultivons cet attrait, faisons-le croître par la prière, l’oraison, l’étude, afin qu’il grandisse et produise des fruits (V. D. p. 119)

Et puis, il  y a 27 ans déjà, nous avions posé les premiers jalons lors d’une Rencontre sur Paris, avec Jean, Geneviève DELARUE et les Responsables du Prado Jean DELAUNAY et Michel GIRAUD afin de découvrir les passerelles existantes entre le Ministère Diaconal et le Charisme du Père CHEVRIER dans une proximité et l’amour des plus pauvres

Tout ce cheminement avec le PRADO nous a fortifiés Humainement et Spirituellement ainsi que toutes nos Retraites Annuelles des Diacres/Épouses sur Limonest !

Quelques « Paroles fortes » du P. Chevrier qui m’habitent depuis toujours

« Connaître Jésus-Christ, Aimer Jésus-Christ, Imiter Jésus-Christ, Suivre Jésus Christ, voilà tout notre    désir, voilà toute notre vie » (But fondamental de l’Association des Prêtres du Prado 1879).

« La connaissance de Jésus-Christ est la clef de tout. » (Lettre aux séminaristes 1875) « Elle produit l’amour            

 – « Il faut commencer à mettre en nous l’Esprit de Dieu…Cette sève intérieure qu’on ne voit pas, mais qui vient de Dieu et qui donne la vie… » (VD p .220-221)

« Il nous faut aller aux pauvres, parler du Royaume de Dieu aux ouvriers, aux humbles, aux petits, aux délaissés, à tous ceux qui souffrent… » (Écrits Spirituels p. 62 –La Mission)

Voilà « Quel sens je donne aujourd’hui en m’engageant dans l’Institut du   PRADO en tant que Diacre Associé »

 

 

 

 

partager