Le Prado de France rassemblé à Lourdes

Célébration finale du Rassemblement

Célébration finale du Rassemblement

Trente ans après la béatification du Bienheureux Antoine Chevrier à Lyon par Saint Jean-Paul II, près de 500 représentants des six composantes de la petite famille spirituelle du Prado en France ont vécu leur premier Rassemblement national : prêtres, diacres associés à l’Institut ou amis, laïcs consacrés masculins et féminines, sœurs, mais aussi de nombreux fidèles laïcs.

Ce temps-fort s’est déroulé du 9 au 12 novembre 2016, à la Cité St Pierre et au Sanctuaire marial de Lourdes. Il fut précédé par un « prélude marial » avec les premiers arrivés : chacun était invité à passer personnellement à la grotte, avant de célébrer l’eucharistie à la Basilique de l’Immaculée Conception. Le soir, un apport de Robert DAVIAUD nous aida à re-situer la place de la Vierge Marie dans la spiritualité du Bienheureux Antoine Chevrier.

Le jeudi matin, après un premier partage en 68 petites fraternités autour de l’évangile, l’ouverture du Rassemblement reprit la question de Jésus, en Mt.12,48, choisie comme fil rouge des trois jours : « Qui sont ma mère et mes frères ? ».

Cette question a permis aux pradosiennes et pradosiens, premièrement, de retrouver la source et les contours de leur propre fraternité en Jésus-Christ. Des témoignages-flashs de toutes les composantes de la famille sont venues illustrer les apports du Père André ETCHEVERRY (la source et les contours de notre famille pradosienne) et de Soeur Marie-Jo BARRIER (la maternité et la fécondité évangélique à laquelle nous sommes toutes et tous appelés).

Mais la question du Christ en Mt 12,48 a surtout incité les invités à prêter une attention renouvelée à la place des petits et des pauvres dans l’Eglise et dans le monde pour l’annonce de l’Evangile, en se situant résolument dans l’élan de DIACONIA 2013.

Au cours d’une table ronde, le Père Jean-Luc DUBRULLE a d’abord permis aux participants de revenir sur les principaux apports théologiques et pastoraux de cet événement, qui a marqué une certaine prise de conscience dans l’Eglise de France sur l’importance ecclésiologique de la Diaconie; pour exemple, Mme Claire CLOT a fait état des évolutions suscitées dans le diocèse de Chambéry, où elle était responsable de la Diaconie en amont et en aval immédiats de « Diaconia 2013 »; Mgr Dominique BLANCHET (évêque de Belfort-Montbéliard) nous a également partagé ses réflexions à propos du défi d’évangélisation qui consiste à faire une vraie place à tous ceux que l’on ne regarde très souvent que comme des petits ou des pauvres, alors qu’ils peuvent à leur manière substantiellement modifier la physionomie de l’Eglise et de sa Pastorale.

Le vendredi après-midi, un « chemin de croix du Prado » a permis aux participants de se décentrer d’eux-mêmes en portant avec le Christ les angoisses et les souffrances, les espérances et les cris de notre actualité.

Puis, une vingtaine d’ateliers ont présenté des expériences vécues à travers toute la France, où l’on découvre avec joie la place que peuvent tenir les plus pauvres comme acteurs de l’évangélisation aujourd’hui.

communiqué-de-presse

La partition et les paroles complètes du chant créé spécialement à l’occasion de notre Rassemblement par notre frère Pierre MORIN (prêtre du Prado du diocèse de Limoges, membre du Conseil) : famille-du-prado-partition-pierre-morin

lourdes 2016